Conseils pour voyager en Europe

Vous partez en vacances en Europe cet été ?
Voici quelques conseils avant votre départ !

N’oubliez-pas de vous munir de votre carte européenne d’assurance maladie ! (CEAM) Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Demandez-là au moins 15 jours avant votre départ en vous connectant sur ameli.fr ou en vous rendant à votre caisse d’assurance maladie. La carte est nominative, y compris pour les mineurs et est valable 2 ans.

Votre vol est annulé ou retardé de plusieurs heures, votre accès à bord est refusé, vos bagages sont endommagés ou perdus… ? En tant que passager aérien de l’Union européenne, faite valoir vos droits en demandant un remboursement, un réacheminent ou une indemnisation.

Depuis le 15/06/2017, c’est la fin des frais d’itinérance dans l’Union Européenne. Lorsque vous vous déplacerez dans un pays de l’UE vous paierez alors le même prix que quand vous êtes dans votre pays. Par exemple, votre forfait, comprenant sms, appels, données, sera débité comme si vous étiez chez vous, sans frais supplémentaires.

Il y a cependant des limites à cette nouvelle mesure :
  • La fin du roaming ne fonctionne que depuis l’Europe vers votre pays, et non pas l’inverse. Sinon il s’agira d’un appel à l’international.
  • La fin du roaming est valable seulement en Europe. Quelques pays ne font pas partis de cette nouvelle mesure: Serbie, Bosnie, Monténégro, Albanie, Macédoine, mais aussi la Suisse, Andorre et Monaco.
  • L’opérateur téléphonique peut limiter la consommation de votre forfait à l’étranger.
Conseils :
Renseignez-vous auprès de votre opérateur avant de vous rendre à l’étranger, vérifiez si la fin du roaming est mis en place dans le pays où vous vous rendez, et utilisez un maximum la Wifi et les services de communication comme Whatsapp, Viber, Skype, ou Messenger pour communiquer à l’étranger.

Si vous voyagez dans un pays de l’espace Schengen, seule votre carte d’identité ou votre passeport suffira. La coopération Schengen, qui débute en 1985 hors du cadre communautaire, instaure un espace de libre circulation des personnes entre les États signataires et associés (suppression des contrôles aux frontières intérieures) tout en garantissant une protection renforcée aux frontières extérieures de cet espace. L’espace Schengen compte 26 membres. Cliquez-ici pour plus d’information.

Si vous voyagez dans l’un des 19 États de la zone Euro, vous n’aurez pas à changer votre monnaie: l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie, la Lettonie et la Lituanie.