Compte-rendu : Discours sur l’état de l’Union

Le 16 septembre 2020, Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne a tenu son premier discours sur l’état de l’Union devant le Parlement européen à Strasbourg.

Ursula von der Leyen – Source : Commission Européenne

Voici un compte-rendu de ces propositions par thématique :

  • Santé :

L’objectif est de construire une Union européenne de la santé qui soit plus forte. Pour cela la Présidente de la Commission européenne propose d’augmenter les fonds pour le programme « l’UE pour la santé », de renforcer le rôle et les pouvoirs de l’Agence européenne du médicament et de l’ECDC — le centre de prévention et de contrôle des maladies. Est également proposé la création d’une agence de recherche et de développement biomédicaux avancés au niveau européen. La Commission souhaite réexaminer la question des compétences en matière de santé et organiser un sommet de la santé en Italie lors de la présidence italienne du G20. Enfin, Ursula von der Leyen a rappelé que l’UE a avec la société civile, le G20, l’OMS et d’autres partenaires, réuni plus de 40 pays pour lever 16 milliards d’euros pour financer la recherche sur des vaccins, des tests et des traitements pour le monde entier. Elle a  adhéré ce mois-ci au mécanisme mondial COVAX et a apporté une contribution de 400 millions d’euros pour que des vaccins sûrs deviennent accessibles à tous.

 

  • Social :

Sur les questions sociales, Ursula von der Leyen, a souligné l’efficacité du programme SURE qui a permis, lors du confinement, de mettre en place des dispositifs de chômage partiel et qui permettra à 16 pays européens de recevoir bientôt 90 milliards d’Euros.

Parmi les annonces à  retenir : La Commission présentera une proposition législative en vue d’aider les États membres à mettre en place un cadre pour les salaires minimum. L’Union européenne poursuivra sa politique de soutien envers les pays pour qu’ils continuent à faire face aux conséquences de la crise sanitaire, comme elle le fait déjà avec le plan de relance : NextGeneration EU. De plus, afin de renforcer le marché commun, une nouvelle stratégie sera proposée pour l’espace Schengen.

 

  • Environnement :

En termes d’environnement, la Commission européenne souhaite accélérer son action. Le Pacte Vert prévoit de faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre au monde. Pour l’appliquer, la Commission européenne propose de porter l’objectif de réduction des émissions pour 2030 à au moins 55 % (contre 40% avant).

Un tiers des 750 milliards € du Plan de Relance européen sera levé grâce à des obligations vertes et 37% des dépenses du plan de relance seront consacrées au Pacte Vert .

La Commission travaille également à un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières.

 

  • Numérique :

La Commission souhaite faire de la décénnie à venir « la décénnie numérique » de l’Europe.

Premièrement, dans le cadre de NextGenerationEU, l’UE va créer un «cloud» européen, fondé sur Gaia X.

Deuxièmement, la Commission souhaite mettre l’accent sur une connectivité sécurisée, que tout citoyen pourra utiliser partout en Europe pour n’importe quel usage, comme payer ses impôts ou louer un vélo. Une technologie qui nous permettra de contrôler quelles données nous partageons et l’usage qui pourra en être fait.

Troisièmement, Ursula von der Leyen a souligné qu’il était inacceptable que 40% des habitants en zone rurale n’ait pas accès à une connexion Internet rapide et  promet que l’accès au haut-débit sera développé via le déploiement de la fibre, de la 5G et de la 6G. En outre, 8 milliards d’euros seront investis dans la prochaine génération de superordinateurs – une technologie de pointe «made in Europe».

Enfin, la Commission européenne veut tendre vers la souveraineté numérique de l’Europe. 20% du budget du plan de relance NextGeneration EU sera attitré au numérique

 

  • Relations internationales :

Lors de son discours, la Présidente de la Commission a affirmé son soutien au peuple biélorusse et a condamné les tentatives d’intimidation de la part de la Turquie envers la Grèce et Chypre. A propos du Brexit, elle a rappelé qu’il était impossible de modifier unilatéralement l’accord ratifié, de l’ignorer ou de cesser d’en appliquer les dispositions. De plus, un plan de relance économique pour les Balkans occidentaux sera présenté, axé sur un certain nombre d’initiatives régionales d’investissement.

 

  • Valeurs européennes :

En soulevant la crise migratoire, Ursula von der Leyen a annoncé qu’un pacte sur la migration serait présenté la semaine prochaine, axé sur l’humain et réaffirmé la solidarité de l’UE envers les pays les plus exposés à la migration.

Afin de lutter contre le racisme, la Commission proposera d’étendre la liste des infractions prévues par la législation de l’UE à toutes les formes de crimes de haine et de discours de haine – qu’ils se fondent sur la race, la religion, le genre ou la sexualité. Elle renforcera les lois en matière d’égalité raciale et  désignera également un coordinateur en matière de lutte contre le racisme afin d’accorder à cette question une attention prioritaire et de travailler directement avec les citoyens, la société civile et les institutions.

Concernant le droit des personnes homosexuelles, Ursula von der Leyen a affirmé que l’UE plaidera en faveur de la reconnaissance mutuelle des relations familiales dans l’UE.  « Si vous êtes parent dans un pays, vous êtes parent dans tous les pays. »

En outre, la Commission proposera bientôt une stratégie visant à renforcer les droits des LGBTQI.