Journée olympique mondiale

Saviez-vous que nous fêtions le 23 Juin la journée Olympique mondiale ?

Tout d’abord, les premiers Jeux Olympiques remontent à 776 avant J.C. Cette fête religieuse organisée en l’honneur de Zeus Olympien se déroulait dans un sanctuaire sacré dans la ville d’Olympie. Le site tenait une place essentielle dans le concept de l’événement : Olympie était un grand centre religieux exclusivement réservé aux dieux et à leur adoration,  jusqu’à l’arrivée des Jeux Olympiques. Dans l’Antiquité, les épreuves opposaient des athlètes de différentes cités grecques dans des épreuves Gymniques et Hippiques. Pendant plus de mille ans, les jeux antiques se sont déroulés tous les 4 ans, les derniers Jeux Olympiques remonteraient à 393 après J.C.

Les Jeux Olympiques ont étés réintroduits en 1892 par Pierre de Coubertin à l’occasion du 5e anniversaire de la fédération omnisport française (USFSA). En 1894, il désigna la devise latine « citius, altius, fortius » (plus vite, plus haut, plus fort) comme devise des Jeux Olympiques. Les premiers Jeux de l’aire moderne se déroulèrent en 1896 à Athènes, en Grèce. 241 athlètes masculins de 14 pays différents (principalement de Grèce, d’Allemagne, de France et de Grande-Bretagne) se défièrent durant cette compétition.

Bien que les Jeux Olympiques, comme le voulait Pierre de Coubertin, étaient un symbole de paix entre pays, il y eut des interférences politiques. La Première et la Seconde Guerre mondiale empêchèrent le rassemblement Olympique. Les Jeux Olympiques ont également servi à des fins de propagande. En effet, Hitler et l’Union Soviétique n’hésitèrent pas à prendre comme symbole de leur pouvoir l’Olympisme afin de montrer leur domination dictatoriale ou communiste.

Malgré ces interférences politiques, les Jeux Olympiques restent un événement de rencontre entre les nations, permettant d’éponger les querelles entre celles-ci. De nos jours, ces jeux représentent toujours un symbole de paix entre pays et restent un événement mondial, permettant de rassembler les populations.