Lancement de la présidence estonienne du Conseil de l’UE

A partir du samedi 1er juillet et pendant 6 mois, l’Estonie prend la présidence du Conseil de l’UE.

Le pays succèdera alors à Malte, et ce sera la première fois depuis son adhésion à l’Union européenne en 2004 que l’Estonie assurera cette fonction. Elle sera ensuite suivie par la Bulgarie en janvier 2018.

 L’objectif de la présidence est de donner une impulsion politique aux travaux législatifs du Conseil en organisant les sessions du Conseils ainsi que de le représenter auprès des autres institutions de l’UE.

Plusieurs défis et priorités sont à l’odre du jour des 6 prochains mois: les relations extérieures, la sécurité, la migration et la justice; la politique en matière d’énergie et de climat, le transport et le développement rural; la croissance, la compétitivité, le marché intérieur, le marché unique numérique et le commerce; le budget de l’UE, l’Union économique et monétaire et l’agenda social.

Jean-Claude Juncker et le premier ministre estonien Jüri Ratas