L’énergie éolienne en Europe

Saviez-vous que nous fêtions le 15 juin la journée mondiale du vent, et particulièrement la journée mondiale de l’énergie éolienne ?

L’énergie éolienne est importante en Europe. En effet, nous pouvons remarquer depuis quelques années que l’énergie éolienne est en développement dans les pays Européens. D’ici 2020, l’énergie éolienne devrait représenter 16,5% des besoins en électricité en Europe afin de devenir la source d’énergie la plus importante. Nous pouvons également rappeler que l’Union Européenne est la seconde zone géographique en termes de puissance éolienne dans le monde, avec 21,9% du marché, derrière l’Asie, qui représente plus de 50% du marché.

En 2016, la consommation énergétique européenne représentait 17% des énergies renouvelables. Selon EurObserv’ER (consortium dédié à l’étude des énergies renouvelables dans l’UE), le marché européen à conservé un dynamisme important malgré une faible demande en électricité et une crise de surcapacité du marché de l’électricité depuis la crise de 2009. Malgré ce fait, plusieurs pays ont pu augmenter leur puissance installée, notamment les Pays-Bas avec la connexion du second plus grand parc éolien offshore en Mer Baltique (d’une puissance de 600 MégaWatt).

En 2016, les 28 pays de l’Union Européenne avaient une puissance installée cumulée de 153 Giga Watt. Les pays y ayant le plus contribué sont : l’Allemagne (50 Gigawatts), l’Espagne (23 Gigawatts), le Royaume-Uni (15Mégawatts), la France (11Gigawatts) et l’Italie (9Gigawatts). A l’inverse, les pays ayant moins contribué à cette puissance sont : la Lettonie, le Luxembourg, la Slovénie, la Slovaquie et Malte.

Concernant la production éolienne pour 1000 habitants, on peut constater que le Danemark, la Suède, l’Allemagne et l’Irlande dominent cette production. En revanche, l’Italie et la France sont au bas du classement. En effet, en France, l’éolien représente 5.7% de la production d’électricité en 2014 et 25% du parc d’énergies renouvelables en 2016 selon EdF.

Nous pouvons constater que l’énergie éolienne continue de se développer en Europe mais à des vitesses variables selon les pays. En effet, nous pouvons noter un recul de 48% en Allemagne et de plus de 23% en France. A l’inverse, d’autres marchés dans des pays tels que la Suède (+350%), le Danemark (+168%) et l’Espagne (+258.2%), sont fortement dynamiques. Malgré ce développement important, le développement de l’éolien reste au point mort dans pas moins de 12 pays européens.