Que fait l’UE face à la crise du Coronavirus?

Alors que la crise du Coronavirus s’étend en Italie et menace les pays européens, voici un récapitulatif des actions de l’Union européenne pour nous protéger.

26/03/2020 : Le Parlement européen se réunit en plénière par visioconférence pour adopter les mesures d’urgence proposées par la Commission européenne.

Les votes des parlementaires européens étaient en visioconférence avec un système de vote numérique, une première dans l’histoire de l’institution. Le Conseil doit ensuite formellement approuver ces mesures avant leur entrée en vigueur. Les eurodéputés ont ainsi voté en faveur de l’initiative d’investissement pour la réponse au coronavirus, un fonds de 37 milliards d’euros pour soutenir l’économie des pays touchés par la crise. Ils ont également approuvé l’extension du champ d’application du Fonds de solidarité de l’UE pour y intégrer les urgences de santé publique et ainsi débloquer 800 millions d’euros pour faire face à la crise. Les députés européens ont également voté en faveur de la suspension de l’application du règlement européen sur les créneaux horaires dans les aéroports afin de mettre fin aux vols d’avions « fantômes » pendant la pandémie.

20/03/2020 : La Commission européenne suspend l’application des règles budgétaires pour les Etats

Ursula von der Leyen a annoncé vendredi 20 mars l’activation de la clause dérogatoire générale aux règles budgétaires définies dans le Pacte de stabilité et de croissance. La mesure doit permettre aux gouvernements d’ « injecter dans l’économie autant que nécessaire« , affirme la présidente de la Commission, sans avoir à respecter les limites des 3% du PIB pour le déficit public et de 60% du PIB pour la dette. La décision a été validée par les ministres des Finances dans la journée du 23 mars.

Source : Toute l’Europe

17/03/2020 : l’Union européenne ferme ses frontières extérieures pour 30 jours reconductibles

10-12/03/2020 : l’Union européenne annonce des mesures de soutien financier

La France et l’Italie appellent à des réponses coordonnées au niveau européen. Demandée par le président français, une première réunion du Conseil européen se tient par visioconférence le 10 mars. A l’issue de celle-ci, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel présentent un premier plan de relance visant à soutenir les Etats européens dans leur lutte contre l’épidémie. Il est notamment prévu de débloquer 25 milliards d’euros pour soutenir l’économie et les différents systèmes de santé. Dans le même temps, un fonds d’investissement est créé pour la recherche d’un vaccin et la mobilisation des médicaments et matériels de protection des personnels de santé. Au niveau des Etats, la Commission européenne annonce que les contraintes budgétaires définies dans le pacte de stabilité et de croissance sont assouplies pour permettre aux différents gouvernements de financer des mesures exceptionnelles de soutien à leur économie. Une décision précisée le 20 mars .

Le 12 mars, la Banque centrale européenne était quant à elle revenue sur l’application d’un certain nombre de règles financières afin de calmer la panique qui s’empare des marchés financiers. Parmi les mesures annoncées, le rallongement de programmes massifs de rachat de titres de dettes, qui permet de soulager la trésorerie des plus petites entreprises, mais aussi l’allègement de la la règle qui oblige les banques à conserver un montant minimum de liquidités dans leurs trésoreries.

Source : Toute l’Europe

24/02/20 : La Commission Européenne annonce un nouveau paquet d’aide d’un montant total de 232 millions € pour soutenir l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et faire en sorte que les pays où les systèmes de santé sont plus faibles ne soient pas laissés pour compte. La Commission appelle également au calme et ne recommande pas encore le contrôle aux frontières. Elle indique que cette décision revient aux états membres et qu’elle devra être prise sous certaines décisions.

21/02/20 : l’UE  fournit plus de 30 tonnes d’équipements à la Chine & coordonne le raptriement de centaines de citoyens européens depuis Wuhan et le paquebot Diamond Princess.  Ils sont placés en quarantaine à leur retour en Europe afin d’empêcher toute propagation.

01/02/20 : l’UE lance un appel à projets urgent d’une valeur de 10 millions d’Euros afin d’approfondir ses connaissances sur le coronavirus. Cet appel est effectué dans le cadre du programme de recherche européen Horizon2020.

29/01/20 : Activation du mécanisme de protection civile

Plus d’informations → ec.europa.eu/info/news/coro